M.Szejer

Les femmes et les bébés d'abord, pour une médicalisation raisonnée de la maternité

Notre système a de multiples manières d'exercer une sorte de maltraitance sur les femmes et les bébés. On y oublie que l'humain n'est pas réductible à des protocoles, des grilles de comportement, des calibrages. La vie déborde. Le temps de l'entrée dans la maternité n'obéit pas seulement aux règles de la prise en charge obstétricale, mais aussi au temps du désir, au temps de l'inconscient, qui ne se mesure ni en semaine, ni en mois, peut-être en lunes, mais est-ce qu'elles existent encore ?

Côte : 618.2 SZE

A trop penser en termes de retour sur investissement nous court-circuitions des étapes fondamentales pour la conscience du sujet, sans aucune considération pour les effets de cette pseudo-maîtrise et son coût à venir, pour l'individu et pour la société. Mais si les progrès formidables de la médecine depuis une trentaine d'années se payent d'une certaine déshumanisation, celle-ci n'est pas pour autant, selon les auteurs, le prix obligatoire de l'accès à la technique. En revanche, il est urgent de réfléchir à certaines de nos pratiques et de les remettre en question. Un peu d'imagination découlant d'une écoute attentive des couples et des bébés confrontés à l'obstétrique moderne et beaucoup de bonne volonté sont le préalable à une mobilisation nécessaire.

Inscrivez-vous à la newsletter En savoir plus

ERENA Limoges CHU de Bordeaux
ERENA Limoges CHU de Limoges
ERENA Limoges CHU de Poitiers
ERENA Limoges Université de Poitiers
ERENA Limoges Université de Limoges
ERENA Limoges Université de Bordeaux
ERENA Limoges Université de Bordeaux Montaigne
ERENA Limoges Université de Pau et des Pays de l'Adour
ERENA Limoges Université de La Rochelle
ERENA Limoges FEHAP
ERENA Limoges FHF
ERENA Limoges FHP