C.Girard

Le traumatisme de la naissance, influence de la vie prénatale

Pourquoi la mère est-elle tantôt objet d'amour, tantôt objet de haine ? Pourquoi les moments de séparation provoquent-ils une telle angoisse chez le nourrisson ? Avant Melanie Klein et Winnicott, Otto Rank jeta, en 1924, les bases de la psychanalyse des tous premiers stades de la vie. Le traumatisme de la naissance n'est pas celui de l'accouchement, mais d'une perte. Chaque nouvelle vie trouve son premier objet, la mère, pour le perdre aussitôt : c'est la catastrophe originaire. Même avec la plus douce des mères et la naissance la moins violente, l'être humain naît dans l'angoisse. Voici l'acte premier d'une tragédie qui se vit autant dans le corps que dans le psychisme, et qui ouvre à notre relation ambivalente à la mère, avant tout Oedipe.

Côte : 616.852 RAN

Inscrivez-vous à la newsletter En savoir plus

ERENA Limoges CHU de Bordeaux
ERENA Limoges CHU de Limoges
ERENA Limoges CHU de Poitiers
ERENA Limoges Université de Poitiers
ERENA Limoges Université de Limoges
ERENA Limoges Université de Bordeaux
ERENA Limoges Université de Bordeaux Montaigne
ERENA Limoges Université de Pau et des Pays de l'Adour
ERENA Limoges Université de La Rochelle
ERENA Limoges FEHAP
ERENA Limoges FHF
ERENA Limoges FHP